Infiltrations

INFILTRATIONS

Deux radiologues spécialisés pratiquent des infiltrations et des interventions radiologiques percutanées, ils effectuent les gestes sous guidage radiologique, échographique ou scanner.

Plusieurs types d’interventions sont réalisées dans nos services.
 
 
- De quoi s'agit-il ?

Les infiltrations articulaires, péri-articulaires et péri-tendineuses ont pour but de réduire l’inflammation et les douleurs ressenties par le patient. Le but est d’injecter un médicament actif en lieu et place de la pathologie. Ce guidage radiologique ou échographique permet d’augmenter l’efficacité du geste thérapeutique.

Le type de guidage peut être scanographique, radiologique ou échographique selon l’appréciation du radiologue.
infiltration de la hanche-text
 
- Avant l’infiltration.

Avant de réaliser le geste d'infiltration, il faut :

• disposer d’un bilan d’imagerie récent et complet

• vérifier l'absence de contre-indication pour les patients diabétiques ou sous anticoagulants, des protocoles spécifiques peuvent être mis en place pour permettre l’infiltration, avec l’accord du médecin traitant.

• avoir une ordonnance.

• La procédure sera expliquée au patient non seulement par un courrier informatif donné à la prise de rendez-vous, mais également avant la réalisation du geste par l’équipe manipulateur/radiologue.

 
- Comment ça se passe ?

Le geste a lieu dans une salle de radiologie, d’échographie ou de scanner, dans des conditions d’asepsie stricte respectant les recommandations. Le geste à réaliser est précis et nécessite que le patient soit coopérant. Le radiologue essaye au maximum de rendre la procédure indolore et utilise une anesthésie locale en fonction des besoins. Une fois que l’aiguille est en place, le radiologue injecte le produit actif au contact de la zone inflammatoire. Pour une efficacité optimale du geste, une immobilisation de la région infiltrée est recommandée pendant 48h. Des douleurs peuvent survenir dans les suites de l’examen de façon transitoire.
 
 
 
infiltration de l'épaule-text
 
- Après l'infiltration.

Selon l’évolution clinique, le médecin traitant jugera de l’opportunité de réaliser un second geste, en accord avec le radiologue. L’efficacité du geste est variable et dépend du type de pathologie traitée.
PREPARER MON EXAMEN